« On constate que les progrès humains sur cette planète piétinent. A l’inverse, les progrès économiques et technologiques s’envolent » explique Patrice Franceschi.

« Et cela nous le devons à des entrepreneurs innombrables qui ont décidé que la seule chose importante finalement, c’était l’entreprise économique et que tout le reste devait céder. » Dans une France où le Président de la République précédent a lié sa candidature à l’élection présidentielle à l’inversion de la courbe du chômage et où la croissance est l’indicateur principal de la bonne santé d’un Etat, il est difficile de lui donner tort.

 

 

Néanmoins, il convient d’ajouter une vision micro plus optimiste que l’analyse à grande échelle et pas vraiment réjouissante de M. Franceschi. L’entrepreneur-héros, tel qu’il est consacré dans notre société d’aujourd’hui ne détient pas seulement les clés d’une économie qui viserait à écraser le politique. Il peut également, à travers des innovations et des initiatives éco-responsables, solidaires ou de services, changer le monde et en bien. Le poids grandissant de l’économie sociale et solidaire en France en est un exemple encore balbutiant mais qui pourrait bien réconcilier le politique et l’économique… et par conséquent Arnaud de la Fouchardière et Patrice Franceschi !

Inscrivez-vous à notre prochaine conférence (GRATUIT !)