Selon l’ONU, il y aura 2,5 milliards d’africains en 2050, soit un quart de la population mondiale. Selon Michel Camdessus, ancien directeur général du FMI, cette explosion démographique doit être régulé. Il fait de la réussite de la transition démographique de l’Afrique une condition nécessaire à une mondialisation heureuse.

Pour arriver à contrôler cette explosion démographique africaine, Michel Camdessus voit des axes principaux sur lesquels les africains doivent se concentrer : un meilleur accès à l’éducation, un accès facilité aux moyens de contraception et une meilleure éducation des hommes !