L’humanité s’est-elle longtemps fourvoyée dans une vision utilitariste de l’être humain ? Pour répondre à cette question, Frédérique Bedos, fondatrice du projet « Imagine » évoque son expérience personnelle. Après avoir côtoyé des personnes handicapées notamment au sein des communautés de l’Arche de Jean Vanier, Frédérique Bedos fait le constat que chacun peut participer à la collectivité sans pour autant être écrasé par une exigence de performance qu’ils ne pourront jamais atteindre.

La société d’aujourd’hui dans son culte de la performance et de la productivité pourrait brider l’être humain, le conformer à une « exigence presque dictatoriale », selon Frédérique Bredos. De ce point de vue, le parallèle entre l’homme et la planète dont nous utilisons les ressources depuis des décennies jusqu’à presque les épuiser, peut s’avérer particulièrement pertinent.